Fermer la Pub..

INCROYABLE MAIS VRAI: WOMENS (Kawòt) entre dans l'immortalité

Par - Mis à jour le 2021-10-03 à 14:56

Publié le 2021-10-03 à 14:56

WOMENS (Kawòt)

La vie est une impasse qu'on entre comme Laraque où il habitait ou Clesca où il avait son garage pour n'en ressortir que dans la mort. Ce parcours, il l'a effectué avec joie pour rendre service à la communauté et communiquer son goût de vivre avec ses amis. La mort a des rigueurs dit-on mais Kawòt aussi les siennes pour ne pas seulement passer dans la postérité, mais aussi devenir immortel.

 

Jean Gavenel Joseph

Fermer la Pub..

Né un matin d'octobre 1976, il a choisi de casser la pipe le 27 septembre dernier suite à un AVC à l'aube de ses 45 ans, le 20 de ce mois en laissant derrière lui ses amis et sa famille non pas avec des pleurs, mais plutôt la vraie dimension de son génie.

Traditionnellement, la veillée funèbre représente une sorte de service religieux funeste où parents et amis éplorés se côtoient pour pleurer la perte de l'être cher. Pour une fois et peut-être pas la première fois, la veillée sur plusieurs jours  se transforme en un vrai point de rassemblement et de témoignages à un ami qui a marqué d'une pierre blanche son passage soit en tant que génie de la mécanique qui a roulé sa bosse dans les différentes grandes maisons concessionnaires d'automobiles à Port-au-Prince, voire l'ambassade américaine, ou encore soit comme un viveur, un vrai épicurien qui ne se détache jamais de son verre et de ses amis.

Depuis l'annonce de sa mort, on n'a jamais vu une pareille dynamique pour lui rendre un hommage digne de son rang en voyant ses coéquipiers au four et au moulin pour préparer l'espace de son garage à  Jérémie pour le transformer en 3 jours, en une sorte de parc d'attraction où est venu jouer spécialement Kfé, qui a bravé les gangs de martissant, le groupe dont il était un membre à part entière dans les locaux de Sam Ambulance à Lalue.

 Jean Womens Samedy, Kawòt pour les intimes, a été connu pour son amour de la compagnie, il détestait la Solitude pour bien dire. Que ce soit à Source Dommage où il tenait la succursale de son garage à Jérémie dans les locaux de son cousin Djmy parti sous d'autres cieux, ou dans l'impasse Clesca enchevêtré entre Lalue et Bois verna, les 2 cours du garage fourmillent de voitures de toutes marques pour 2 raisons bien spécifiques: ils sont nombreux, primo, à venir jouir de la chaleur et de la jovialité du Boss et ils sont tout aussi légions secundo, à venir prendre aussi les bons soins de Kawòt, génie de la mécanique. Jean Womens Samedy ou Kawot, un nom qui dit beaucoup à tous ceux qui disposent d'une voiture en quête d'un tune-up.

Après les funérailles à l'église Baptiste de Jérémie où bon nombre de témoignages et de sanglots ont coulé, le convoi s'ébranle cette fois-ci pour l'emmener à Anse du Clerc pour sa dernière demeure.

Kawòt même dans sa mort a fait étalage de son aura pour passer d'un simple vivant viveur à un vrai immortel. Jean Womens Samedy n'est pas mort, il dort.


Jean Gavenel Joseph

HCI - A La Une

Videos

Where can I get some?..

Why do we use it? It is a long established fact that a reader will b..

Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing and typesetting indus..

Fermer la Pub..