Fermer la Pub..

IRONIE DU SORT: le 5e anniversaire de Matthew coïncide dans le Grand Sud avec la rentrée des classes

Par - Mis à jour le 2021-10-05 à 13:32

Publié le 2021-10-05 à 13:32

La rentrée des classes à Jérémie,  lundi 4 octobre 2021

Avec un ciel grisâtre comme il y a cinq ans et une pluie fine, la ville de Jérémie se lève malgré tout pour la rentrée des classes. C'est le jour que Matthew avait choisi pour anéantir le Grand sud plus particulièrement la Grand’Anse et le Sud. lundi 4 octobre 2021 constitue à la fois un jour sombre et clair dans le quotidien du Grand Sud.

Fermer la Pub..

Avec le séisme du 14 août 2021 qui a contraint le Ministère de l'Education Nationale à repousser au lundi 4 octobre 2021, la rentrée dans les 4 départements du Grand Sud, la messe du Saint Esprit initialement célébrée tous les lundis de la rentrée a été délocalisée cette année au foyer culturel à la place de la cathédrale Saint Louis, vieille de 144 ans, qui a subi de graves dommages lors du séisme. La messe du Saint Esprit qui a la vertu d'initier l'année scolaire des élèves reste une tradition de la ville de Jérémie qui perdure, même quand la vente des livres usagers par des élèves qui s'en suivait n'a pas survécu au temps. C' était une sorte de foire du livre où l'élève qui passe en classe supérieure vient allègrement et fièrement vendre au plus offrant ses livres de l'année passée pour avoir de l'argent en poche soit pour acheter d'autres ou pour aller au cinéma.

Au nombre des autres bâtiments endommagés comptent aussi l'école nationale Pressoir Jerome étiquetés en rouge par MTPTC et en jaune les jumelles: école nationale Clevrain Hilaire et Hortensius Merlet en un seul batiment pour un fonctionnement AM pour l'une et PM pour l'autre. Ces 2 établissements qui ont une histoire commune dans le paysage scolaire Jérémien pour non seulement leur proximité mais aussi pour leur antagonisme dans le sport ont été malheureusement construit en ce seul édifice qui empêche les anciens de ces écoles distinctes de se réapproprier de leur passé.

La rentrée des classes qui a toujours été et qui demeure aujourd'hui encore un casse-tête pour les parents dégénère de plus en plus avec la hausse affichée dans les bordereaux proposés par les différents établissements. Depuis près de 4 ans et même plus, la subvention étatique des livres ne se fait plus, un autre caillou dans les souliers des parents qui ne savent pas à quel saint se vouer pour soulager leur bourse.

 Cinq ans après Matthew et déjà plus d'un mois après le séisme, la population Grand’Anselaise, tout aussi résiliente que le reste du pays s'acharne pour se relever contre vents et marées malgré l'inaction de l'exécutif pour résoudre les problèmes de l'insécurité et du banditisme d'Etat qui empêchent les plus débrouillards à se démener à Port-au-Prince pour un mieux-être.

La Grand’Anse, tuméfiée par les passages récents de 3 catastrophes naturelles en 11 ans, affiche quand même un visage, certes, conquérant par sa verdure vite refleurie après le defeuilletage complet et sauvage de Matthew. Jérémie, autrefois calme et sereine, fait le buzz de temps en temps par des actes de banditisme isolés qui laissent entrevoir un lendemain pas vraiment assuré si rien n'est fait jusqu'ici.

Que les diables du kidnapping et les voleurs de grand chemin cessent leur activité macabre pour laisser les enfants aller à l'école, leur seule perche de salut.

Jean Gavenel Joseph 

HCI - A La Une

Videos

Ky-Mani Marley, One Time..

Why do we use it? It is a long established fact that a reader will b..

It is a long established fact that a reader will b..

Fermer la Pub..