Fermer la Pub..

Haïti: L'opposition politique ne veut toujours pas dialoguer avec Jovenel Moïse

Par HCI - Mis à jour le 2020-06-21 à 19:45

Publié le 2020-06-21 à 19:45

Le dirigeant du MOPOD, Serge Jean Louis.

Alors que André Michel ramolli sa position, Serge Jean-Louis veut annihiler tous les doutes soutenant qu'un accord politique inclusif est necessaire mais, avec l'exclusion du PHTK.

Fermer la Pub..

Le porte parole du mouvement populaire Dessalinien, Serge Jean-Louis n'a pas utilisé la langue de bois pour faire la précision. "Ceux qui ont saboté le pays et étranglé le peuple durant trois ans n'auront pas leur place à la table des discussions", martèle M. Jean-Louis. Ce serait un acte de lâcheté et une récompense à l'équipe au pouvoir pour avoir tué l'espoir du peuple et banalisé l'Etat.

Se réjouissant de la conviction de la population qui a la tête et les yeux fixés sur un objectif clair :  le départ de Jovenel Moise de la magistrature suprême de l'Etat, d'après l'ancien parlementaire, la situation post 7 février 2021 sera exceptionnelle.

Contrairement à ceux qui croient que l'exécutif hâte le pas pour réaliser des élections, Serge Jean-Louis garde son sang froid car, juge-t-il, les dés sont déjà jetés. "Pas d'élections avec Jovenel", insiste-t-il  tout en appelant la population à la désobéissance civile.

Cette mise au point allège les critiques dont étaient l'objet les membres de l'opposition radicale qui, à la suite de la déclaration du porte parole du secteur démocratique et populaire, André Michel, donnaient l'apparence de se contredire une fois de plus. Après avoir réfusé les bras tendus du chef de l'Etat et de la communauté internationale, l'opposition donnait le pressentiment de faire un virement étonnant.

HCI - A La Une

Videos

Where can I get some?..

Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing and typesetting indus..

It is a long established fact that a reader will b..

Fermer la Pub..